Derrière mon sourire : de la codépendance, aux relations toxiques et au surpoids…

Quel magnifique livre empreint d’authenticité. Il faut avoir beaucoup d’humilité et de courage pour livrer son intimité sur la place publique. Dans Derrière mon sourire, Maika Desnoyers ose dire ce que tous.tes pensons au fond de nous-mêmes, masquant sous  des apparences trompeuses notre réalité.

Un regard extérieur sur la vie de l’auteure nous porte à penser qu’elle a une vie parfaite : une belle carrière, des enfants en santé, une beauté naturelle, un amoureux génial, des centaines de milliers d’abonnés sur le Web et …un sourire toujours accroché aux lèvres !

Mais un regard intérieur indique que ce sourire cache des épreuves, des troubles alimentaires, un cancer de la peau, la monoparentalité, une séparation ultra-médiatisée, une relation toxique avec Étienne Boulay, ce joueur de football admiré aux prises avec des problèmes de dépendance.

MA CODÉPENDANCE
À cet effet, elle consacre un chapitre à la codépendance apportant un regard nouveau sur le sujet. Je cite quelques passages intéressants : « Pendant plusieurs années j’ai cherché à comprendre pourquoi je m’étais acharnée à essayer de sauver Étienne. Chaque personne aux prises avec des problèmes de dépendance est la seule à pouvoir s’en défaire. Je pensais n’avoir été qu’une bonne personne faisant son devoir d’humain.  Puis en travaillant sur ce livre j’ai réalisé qu’il y avait une dynamique encore plus complexe qui m’échappait.  La codépendance est un mode de vie, une façon d’être. Je pensais que le terme référait à deux personnes dépendantes l’une de l’autre. Mais j’ai compris que la codépendance n’est pas lié directement à l’amour qu’on voue à l’être qui a besoin d’aide, mais plutôt au sentiment de bien-être que procure le fait d’être en position de l’aider. L’un est soulagé d’être pris en charge et l’autre est rassuré et valorisé du fait de pouvoir prendre le contrôle. C’est une relation dans laquelle les deux  parties trouvent leur compte. » Elle conclue ce chapitre en disant que nous devrions être plutôt dépendant de notre propre bonheur que celui des autres. Wow, quelle belle leçon de vie !

LE POIDS
Maika aborde plusieurs thèmes dans son livre dont celui du poids. Elle invite les gens à cesser de juger ceux qui sont en surpoids. Car elle raconte que lorsque plus jeune et mince elle « détestait s’arranger de peur que les gens disent qu’elle était une guidoune qui s’arrange ben trop. » Ayant pris du poids après ses 3 grossesses, elle ne s’arrangeait pas plus, question de camoufler son surpoids. Elle avoue même s’être privé de se baigner, par peur qu’on voit sa cellulite alors que tout le monde s’amusait dans la piscine.

Bref, Derrière mon sourire est un livre qui fait réellement du bien car il donne le droit d’assumer nos imperfections. Cessons les jugements envers les autres et pire encore l’autocritique. Osons être tel que nous sommes et non toujours des êtres toujours souriants comme sur les réseaux sociaux.
232 pages chez www.boutique.pratico-pratiques.com

Articles liés

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.